Cyvard Mariette

Martinez de Pasqually

 C'est tout d'abord sa signature la plus fréquente; il est né à Grenoble en 1727? entre le 29 avril et le 21 septembre ...

Son père est né à Alicante en 1671, il aurait reçu de Charles Edouard Stuart en 1738, une patente maçonnique transmissible à son fils. Il est désigné sous le nom "de Latour de la Case", une telle famille habitait Jarnac au XVIIème siècle Sa mère Suzanne Dumas de Rainau, de Bordeaux

22 août 1767 : mariage, à Bordeaux, avec Marguerite Angélique de Colas ou Collas dont la famille est originaire de Jarnac. Le régiment de Foix séjourne de 1762 à 1763 à Saint Domingue, le major Pierre Collas, oncle de Marguerite y meurt. Les 3 beaux-frères de Martines sont officiers au régiment.

20 juin 1768 : Baptême de son fils Jean Jacques Philippe Joachim Anselme né le 17 juin 1768 à Saint Jean de Luz Commissaire de police en 1813, nommé à Toulouse en 1822, révoqué le 9 novembre 1830.
Juin 1771 : un deuxième fils?
5 mai 1772 : embarquement pour Saint Domingue. Pour partir il a produit un certificat de catholicité daté du 29 avril 1772. Donc ni juif, ni?
20 septembre 1774 : mort à Port au Prince. Il est inhumé le 21 septembre 1774 : Joachim dom Martines Pascali Delatour, écuyer, natif de la paroisse Notre-Dame de Grenoble, époux de Mademoiselle Colla.
Un voyage en "Chine" demeure possible Pas de voyage à Londres, pas de contact avec Swedenborg! ?

De 1754, ou de 1758, à 1760 : propagande dans le midi de la France, à Lyon, à Paris. Du 28 avril 1762, Martines vit à Bordeaux jusqu'en 1766 Fin 1766, Paris, il y rencontre Willermoz; printemps 1767 installation du tribunal souverain, statuts de l'ordre; d'avril à juin retour à Bordeaux 1768, rencontre avec Saint Martin 1769-1770 Fournié, secrétaire de Martines, le 11 juillet 1770 annonce du traité sur la réintégration 1771-1772 Saint Martin secrétaire de Martines 1772-1774 Saint Domingue, Martines y développe l'ordre. Sa veuve se remarie avec le capitaine de vaisseau Jean d'Olabarat ou Dolabarats le 19 juillet 1779. Jean meurt en février 1808, Marguerite le 3 juin 1813. Elle était veuve : Jacques de Lyoron Latour de Lacaze Joachim dom Martines Pasqualy! Swedenborg l'a-t-il initié; aurait-il initié le père de Martines à Londres dans une loge maçonnique? Papus l'affirme, Le Forestier nie. Point de vue de consultant de l'astral? contre point de vue d'historien. Eut-il des contacts avec les véritables Rose+croix? La culture de Martines est médiocre, il prétend que ses connaissances sont d'origine orientale. Quel orient? l'Arabie ou un voyage en Chine qu'il prétend avoir effectué en sa jeunesse. 1764, voit apparaître l'Ordre des "Elus-Cohens" et son panthéisme mystique séduisit bien des Maçons. Il fonde la loge maçonnique " les juges écossais" à Montpellier et, propage ensuite son rit notamment à Bordeaux, Paris; il meurt à Saint Domingue en 1774, rien ne semble lui survivre. (Pourtant, certains supposent que Cagnet de Leister aurait continué des initiations dans le cadre d'un rite écossais.) La légende Jacobite affirme que la maçonnerie écossaise est l'oeuvre des Stuarts détrônés; Martines devrait son titre d'écuyer à l'un des Stuarts. En 1770, il habite Bordeaux près de la porte de la monnaie. En 1771, il habite l'hôtel des Trois-Rois, rue Montorgueil.

Les archives de l'Ordre des "cohens", qui fut prospère de 1760 à 1775, furent déposées dans les archives des Philalèthes.

Martines aurait influencé Don Perneti. Joseph de Maistre lui doit-il quelques éléments à travers le système maçonnique de Willermoz. Le premier secrétaire de Martines fut l'abbé Fournier; le deuxième Louis-Claude de Saint Martin va l'aider à finir la rédaction du "traité de la réintégration".


Retour

Contacts

Téléphone

Email

Adresse

13, rue La Pérouse, 62290 Noeux-Les-Mines, FRANCE

CRP

© Copyright 2025 Mobirise - All Rights Reserved

Made with Mobirise ‌

Free Web Design Software